Menu

Les radiographies dentaires ont une mauvaise réputation depuis les dernières années en mettant la faute sur le fait qu’elles émettent des radiations. Pour mieux comprendre ce qui est néfaste et ce qui ne l’est pas, mieux vaut comparer avec l’environnement dans lequel nous vivons. La dose de radiation annuelle normale pour un adulte non-fumeur est de 360 mRems et un fumeur 640 mRems. La radiation vient de source naturelle (cosmique, terrestre, radon/radium et alimentaire) et non-naturelle (radiographie médicale, médecine nucléaire, électroniques et autres). L’adulte absorbe plus ou moins annuellement 81% de radiation naturelle et 19% de radiation non-naturelle. Une radiographie rétrocoronaire / rétroalvéolaire diffuse 1 mRem de radiation alors qu’une radiographie panoramique en produit 10 mRem.

Lors d’un examen dentaire annuel, à raison de 2 clichés rétrocoronaires et peut-être deux clichés rétroalvéolaires, vous êtes exposés à 1% du taux de radiation normale pour un adulte non-fumeur. Aussi, tous les appareils radiographiques au Québec sont inspectés par des physiciens spécialisés pour s’assurer de leur bon fonctionnement. Les nouveaux appareils de radiologie numérique ont un foyer de diffusion plus petit pour éviter la dispersion du rayon. Et pour vous rassurer, les radiations accumulés dans le corps sont éliminés par nos mécanisme de défense et de réparation au cours des jours, sans quoi il serait impossible de mettre le pieds sous le soleil.

Consultation gratuite pour traitement d’esthétique, d’orthodontie ou d’implant

Comprend une radiographie panoramique ou scan 3d et un examen spécifique avec un dentiste pour évaluer vos besoins.